Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

Christ notre Pâque

Une nourriture spirituelle qu’il ne faut pas négliger
Exode 12.11 Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Éternel.
Corinthiens 6.6-7… « Car Christ, notre Pâque, a été immolée »…

Depuis sa sortie d’Égypte, le peuple juif célèbre la Pâque chaque année au printemps. Dieu a suscité Moïse et l’a envoyé pour qu’il dirige la sortie d’Égypte du peuple Hébreux. Moïse a adressé à Pharaon ce message :  « laisse aller le peuple hébreu ». Devant l’obstination de Pharaon à ne pas vouloir laisser aller le peuple, Dieu va frapper l’Égypte de 10 plaies.
C’est lors de la dernière plaie que Dieu va envoyer son ange destructeur pour qu’il frappe tous les premiers- nés mâles parmi les hommes et les animaux qui habitaient le pays d’Égypte.
Afin que le peuple hébreu y échappe, Dieu va instaurer la Pâque. Chaque famille devait prendre un agneau mâle âgé d’un an, sans défaut, et l’immoler au soir. Une partie du sang de l’agneau égorgé devrait être recueillie puis apposé de chaque côté de l’encadrement de la porte ainsi qu’au-dessus de celle-ci. Quand l’ange destructeur viendrait dans le pays d’Égypte, il verrait le sang et passerait au-dessus de la porte. (Le mot « Pâque » signifie «  passer au-dessus » ou « épargner »). Les Israélites devaient faire rôtir l’agneau au feu, préparer des herbes amères, des pains sans levains et être prêts à partir.
L’institution de la pâque au milieu d’Israël n’était que la préfiguration de la mort de Christ « l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ». Elle constitue la base de tout le repos, la sainteté et la communion avec Dieu.
Pâque comme nourriture en Christ pour le chrétien
Dans la famille où planait la mort, l’agneau a été introduit ; et tout va changer, c’est la paix, la sécurité.
L’expression « manger » revient à 7 reprises dans l’institution de la Pâque Exode 12. Le fait de manger la Pâque avait une signification profonde pour chaque famille.
IL ne suffit pas de croire en Christ d’une manière intellectuelle ou bien d’adhérer à de nobles principes religieux, mais il faut littéralement « se nourrir de Christ » comme d’un aliment sain et nutritif pour la vie de l’âme et de l’esprit.
Jean 6.53 Jésus leur dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas de vie en vous. »
De même que les aliments que nous absorbons deviennent partie intégrante de notre corps et finalement le constituent, ainsi l’âme et l’esprit doivent par la foi, par l’intelligence et par le cœur, saisir l’œuvre profonde de Christ et l’accepter toute entière.
Jean 6.54-56 : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, comme moi en lui. Comme le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et comme moi, je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi »
Le triste constat que Paul fait chez les chrétiens de Corinthe au sujet de leur croissance spirituelle.
1Corinthiens 5.7(PVV) « Faites donc disparaître tout « vieux levain » du milieu de vous afin que vous soyez  et que vous restiez  «une pâte nouvelle ». En tant que chrétiens, vous êtes réellement libérés de tout « levain » et vous êtes devenus des « pains sans levain » car nous aussi, nous avons un agneau pascal qui fut immolé pour nous c’est le Christ lui–même. »
1Corinthiens 1.1-3 : « Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme? »

Ne demeurons pas des chrétiens charnels, mais nourrissons-nous de christ notre pâque qui a été immolée afin que nous croissions dans notre vie spirituelle et que nous devenions des chrétiens matures portant l’image de christ en nous.

À ne pas rater

x

Jean-Pierre

Chez nous la vie était très difficile, alors que rien ne semblait nous manquer pour être  une famille heureuse....

Marie-France

Je suis issue d’une famille catholique. Je me trouvais dans la détresse lorsque j’ai connu l’église évangélique. Je m’y...

Dimanche 13 novembre 2022

13 novembre 2022

Culte dimanche 6 novembre 2022

6 novembre 2022

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2022 - adD de Clermont-Ferrand