Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

ELIE, L’ÉPREUVE DE LA FOI

1 Rois 17:7-16

Voici un magnifique récit qui a pour but de nous apprendre que si les remèdes de Dieu ont parfois une pauvre apparence, ils sont, en réalité, très efficaces.

Aux versets 7 à 9 de ce récit, l’écriture nous apprend comment, c’est sur l’injonction de Dieu, qu’Elie fut amené à quitter le torrent de Kérith après que celui-ci se fut tari, pour se diriger vers la ville de Sarepta dans le territoire de Sidon. Toute la suite du récit nous fait découvrir les circonstances qui accompagnèrent l’arrivée du prophète au lieu qui lui avait été désigné par cette révélation.

En effet, au verset 10, il nous est dit : « Comme il arrivait à l’entrée de la ville, voici, il y avait là une femme veuve qui ramassait du bois. »

Au moment même où Elie atteint la destination qui lui avait été indiquée, il se trouve en présence de la personne par qui l’Eternel avait déclaré qu’Il pourvoirait à ses besoins. Quelle promptitude dans la réalisation de la promesse de Dieu dans la vie de son serviteur !!!

Frères et sœurs, soyons assurés que si nous savons obéir à Dieu sans murmures, ni raisonnements, il nous étonnera par la conduite providentielle des évènements de notre vie, comme il l’a fait pour son serviteur fidèle.

« Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire en Jésus-Christ. À notre Dieu et Père soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen !» Philippiens 4/19-20

Au verset 10, il est donc dit : « Voici, il y avait là une femme veuve qui ramassait du bois. »

Quel spectacle peu encourageant cette veuve à bout de ressources a-t-elle dû présenter à Elie, alors qu’il était lui-même fatigué d’un trajet effectué dans des conditions éprouvantes (Car rappelez-vous que c’était une période de sècheresse et que la chaleur devait être écrasante…) !! Elie a dû se demander si c’était bien là celle que Dieu s’apprêtait à utiliser pour le nourrir ! Car, tout dans l’allure de cette femme indiquait qu’elle se trouvait elle-même dans une condition extrême, et les paroles qu’elle adresserait au prophète ne feraient que confirmer cette première impression. Puisqu’au verset 12 elle va dire : « L’Eternel, ton Dieu, est vivant ! je n’ai rien de cuit, je n’ai qu’une poignée de farine dans un pot et un peu d’huile dans une cruche. Et voici, je ramasse deux morceaux de bois, puis je rentrerai et je préparerai cela pour moi et pour mon fils ; nous mangerons, après quoi, nous mourrons. »

Pourquoi Dieu permit-il que des circonstances si défavorables accueillent son serviteur à son arrivée à Sarepta, alors qu’il venait d’obéir à un ordre divin qui avait déjà de quoi mettre sa foi à rude épreuve ? Ne nous est-il jamais arrivé d’éprouver une certaine perplexité sur un chemin que nous avions pourtant emprunté sur les directives divines ?

Considérons attentivement les pensées suivantes :

1°- En premier lieu, l’écriture affirme que « Les pensées de Dieu ne sont pas nos pensées, ni ses voies nos voies… » Esaïe 55/8-9.

Le Dieu seul sage n’est-il pas libre d’agir comme bon lui semble ?

« Qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller ? Qui lui a donné le premier pour qu’il ait à recevoir en retour ? » Romains 11/34-35.

N’oublions jamais qu’il opère toutes choses selon le conseil de sa volonté (Ephésiens 1/11). La part des vases d’argile que nous sommes n’est pas de discuter les voies du Tout-Puissant, mais bien plutôt d’obéir en nous prosternant pour adorer et contempler la profondeur de sa sagesse.

2°- Souvenons-nous par ailleurs « que Dieu se plaît à choisir les choses faibles du monde pour confondre les fortes, et les folles pour confondre les sages… afin que personne ne se glorifie devant Dieu. » 1 Corinthiens 1/26-29

Dieu est jaloux de sa gloire, et il ne la donnera pas à un autre. C’est pourquoi les manifestations les plus glorieuses de sa puissance éclatent souvent alors que l’homme est parvenu au bout de ses ressources naturelles. Ainsi, nul ne pourra se glorifier de quoi que ce soit ! En effet, rappelez-vous de la naissance d’Isaac ; c’est alors qu’Abraham avait près de cent ans et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants que Dieu a pris la relève et qu’il a rendu l’impossible possible.

« Ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Eternel des armées. » Zacharie 4/6

3°- Soulignons encore que Dieu s’apprêtait ici à atteindre simultanément deux objectifs. En accomplissant la promesse qu’il avait faite à Elie, le Dieu d’Israël allait du même coup secourir une étrangère en proie à la détresse. Cette femme va découvrir la réalité du Dieu vivant qu’Elie servait. Dans cette affaire, ce ne serait donc pas seulement « la fidélité du Dieu véritable », mais encore « la compassion du Père des miséricorde » qui éclateraient.

C’est avec raison que Paul a pu dire : « À Dieu, seul sage, soit la gloire aux siècles des siècles ». Romains 16/27.

4°- Enfin, et ce n’est pas ici le moindre des enseignements, Dieu tenait ainsi à ce que la foi de son serviteur fut éprouvée, et son cœur ému de compassion afin qu’il fût qualifié à la fois pour affronter les épreuves qui se présenteraient dans la suite de sa mission, et pour prodiguer un puissant réconfort à cette étrangère qui se trouvait là, dans le dénuement le plus complet.

Paul disait : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction. » 2 Corinthiens 1/3-4

Béni soit Dieu pour la manière qu’il a de gérer les circonstances de notre vie, afin de tout faire concourir à notre bien !

À ne pas rater

x

Madelyne

J’ai toujours cru qu’un Être suprême, créateur du ciel et de la terre, créateur de l’homme, existait. Mais il...

Jean-Pierre

Chez nous la vie était très difficile, alors que rien ne semblait nous manquer pour être  une famille heureuse....

Dimanche 13 novembre 2022

13 novembre 2022

Culte dimanche 6 novembre 2022

6 novembre 2022

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2022 - adD de Clermont-Ferrand