Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

Empêcher de voir

Luc 24/15-21 : « Pendant qu’ils parlaient et discutaient, Jésus s’approcha, et fit route avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître…Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël ; mais avec tout cela, voici le troisième jour que ces choses se sont passées. » 

Combien cette histoire peut paraître navrante ! Oui, car en y réfléchissant un peu, les deux disciples d’Emmaüs vont se plaindre de l’absence de celui qui pourtant s’était approché d’eux et faisait route avec eux. Ceci étant dit, ne nous est-il jamais arrivé d’avoir le sentiment de nous sentir seuls dans nos tristesses, nos épreuves et nos incompréhensions, alors que Jésus est à nos côtés ?

« Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point ». (Hébreux 13/5)

Mais le texte continue : « Leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. »

Comment est-ce possible ?

Alors voici ce que Luc va écrire, « nous espérions que… »

Tout ce que ces deux disciples exprimaient était totalement vrai, mais les conséquences qu’ils en tiraient étaient fausses. Combien il peut nous arriver de tirer de fausses conclusions de ce que nous traversons. Nous espérions que le Seigneur allait intervenir de telle manière ou de telle façon. Mais voilà que Jésus n’intervint pas comme nous nous y attendions. De ce fait la tristesse a rempli nos cœurs (Luc 24/17).

« Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël », voilà leurs propos. Et c’était bien la raison de sa venue, mais eux pensaient qu’il les délivrerait de l’empire Romain. Alors que Christ est venu délivrer d’un empire bien plus grand et imposant, celui du péché.        (Matthieu 1/21).

Il en est de même aujourd’hui, nous avons une fâcheuse tendance à nous créer un sauveur qui nous délivre de ce qui nous dérange plutôt que de nous attaquer au vrai problème. Et pour que revienne la vue, il nous faudra une explication des écritures, il nous faudra que Jésus lui-même partage le pain de sa parole avec nous : « Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait… Pendant qu’il était à table avec eux, il prit le pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent. »

Pour que nos yeux voient correctement, nous avons besoin d’une interprétation juste des écritures. Nos fausses conceptions, nos traditions, nos cultures et tant d’autres choses nous font tordre le sens des écritures. Mais la bonne nouvelle, c’est que Jésus en entendant nos propos, s’approche pour nous éclairer. Il enlève les écailles de nos yeux.

Demandons au Seigneur de nous expliquer les écritures afin qu’en toutes situations nous soyons capables de voir Celui qui fait route avec nous. Pressons le Seigneur de se mettre à table avec nous, afin de partager le pain de sa parole et alors nous verrons avec la clarté que nous donne le Saint-Esprit !!!!!

À ne pas rater

x

Gabriel

Ayant entendu parler de l’Évangile depuis le début de mon enfance, j’ai pu apprendre beaucoup de choses sur Dieu...

Victoria

Je suis née dans une famille chrétienne. J’ai eu cette chance d’aller à l’école du dimanche et aux réunions d’adolescents....

Dimanche 13 novembre 2022

13 novembre 2022

Culte dimanche 6 novembre 2022

6 novembre 2022

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2022 - adD de Clermont-Ferrand