Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

Esdras 7/10

« Car Esdras avait appliqué son cœur à étudier et à mettre en pratique la loi de l’Éternel, et à enseigner au milieu d’Israël les lois et les ordonnances ».

Vous est-il déjà arrivé de vous demander comment faire pour avoir de l’influence auprès de nos contemporains ? La parole de Dieu est remplie d’exemples d’hommes et de femmes qui ont marqués ceux de leurs générations. Esdras fait partie de ceux-ci.

Esdras était pourtant un juif déporté à Babylone ; il vivait en exil. Mais voilà, bien que loin de sa patrie, il était conscient d’une chose, c’est qu’il était de la descendance du souverain sacrificateur Aaron (Esdras 7/5). Ainsi donc, parce qu’il savait qu’il appartenait à une lignée de prêtre, bien qu’il fût loin du pays d’Israël, Esdras ne s’est pas laissé entrainer loin de la volonté de Dieu à appliquer son cœur à l’étude des écritures. Mais il va s’y appliquer en ayant pour objectif de la mettre en pratique dans sa propre vie, pour pouvoir ensuite l’enseigner à d’autres.

Esdras ne cherchait pas à accroître des connaissances pour en imposer aux autres ; non !          Il désirait plaire à son Dieu !!! Et pour ce faire, Esdras s’est appliqué à mettre son cœur au diapason de la pensée de Dieu : « Il a appliqué son cœur à étudier la loi de l’Eternel ».

 Cela a eu pour lui d’énormes conséquences :

La 1ere fut que la bonne main de son Dieu fut sur lui (Esdras 7/6, 9 et 28 ; 8/18 et 31). Lorsque nous avons pour préoccupation d’accorder notre cœur avec celui du Seigneur pour pouvoir faire sa volonté, alors Dieu fait reposer sur nous son approbation. De David, l’écriture rend ce témoignage : « J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon mon cœur qui accomplira toutes mes volontés », (Actes 13/22), littéralement « un homme dont le cœur est au diapason avec le cœur de Dieu ».  

Psaume 89/21-23, il est encore dit : « … Ma main le soutiendra, et mon bras le fortifiera ».

Comment le monde saura-t-il que nous sommes d’authentiques croyants ? Ce n’est pas à nos paroles seulement, mais en voyant que la bonne main de notre Dieu est avec nous. Il fait reposer son approbation sur nous. Notre vie et notre témoignage sont approuvés de Dieu.

De Jésus il est dit : « Dieu était avec Lui. » Actes 10/38                      

Et la 2ème conséquence fut sur son cœur et sa vie entière. Il va développer une grande sensibilité au péché, au point de ne pas pouvoir s’y accommoder ou faire des compromis. En effet, quand après des années de mises à part, en exil, à étudier la parole, il lui fut donné la possibilité de retourner à Jérusalem, et qu’il apprit de quelle manière le peuple avait adopté les pratiques païennes des Cananéens, il est dit qu’Esdras ne restera pas indifférent :

« Lorsque j’entendis cela, je déchirai mes vêtements et mon manteau, je m’arrachai les cheveux de la tête et les poils de la barbe, et je m’assis désolé » (Esdras 9/3-6).

Quand un cœur est plein de la parole de Dieu il ne peut pas rester insensible au péché. Esdras est bouleversé par ce qu’il apprend et sa réaction fait rougir tous ceux qui se complaisent dans le péché. Sa réaction peut paraître démesurée, mais en réalité elle exprime les sentiments qui ont saisis cet homme de Dieu, son amour pour la pureté.

Mais regardez maintenant la suite du texte : « Auprès de moi s’assemblèrent tous ceux que faisaient trembler les paroles du Dieu d’Israël, à cause du péché des fils de la captivité ; et moi, je restai assis et désolé, jusqu’à l’offrande du soir » (Esdras 9/4).

Esdras va avoir un impact sur ceux qui le regardaient et l’entendaient prier.

Mais le texte ne s’arrête pas là, car après une prière passionnée, voilà ce que nous disent les écritures : « Pendant qu’Esdras, pleurant et prosterné devant la maison de Dieu, faisait cette prière et cette confession, il s’était rassemblé auprès de lui une foule très nombreuse de gens d’Israël, hommes, femmes et enfants, et le peuple répandait d’abondantes larmes » (Esdras 10/1). Incroyable ! Une foule nombreuse répandait d’abondantes larmes. Quel impact a eu cet homme sur ses contemporains !!! Imaginez les enfants qui voyaient leurs parents pleurer ainsi devant Dieu à cause de leurs péchées ; cette scène a été pour eux la plus belle illustration du dégoût que chacun doit avoir du péché.

Alors pour répondre à la question posée au début de cette méditation : « Comment avoir de l’influence sur nos contemporains ? »

Soyons une génération dont le cœur est rempli de la parole de Dieu. Ayons un cœur désireux de la connaître, non pour accroître des connaissances intellectuelles, mais pour nous laisser transformer par elle. Et quand nos amis, voisins ou familles nous verront vivre notre foi, alors le Saint-Esprit pourra les toucher comme Esdras a su interpeller ses contemporains, même sans paroles.

À ne pas rater

x

Michel

Suite à une naissance très difficile, je suis devenu épileptique avec 30 à 40 pertes de connaissance par jour....

Teddy

Je suis issu d’une famille qui à l’origine n’était pas chrétienne mais elle l’est devenue lorsque j’avais 6 ans....

Dimanche 13 novembre 2022

13 novembre 2022

Culte dimanche 6 novembre 2022

6 novembre 2022

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2022 - adD de Clermont-Ferrand