Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

LA MODÉRATION

1 Timothée 3/2 : « Il faut que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, MODÉRÉ, réglé dans sa conduite… »

Tite 1/7-8 : « Il faut que l’évêque soit irréprochable… hospitalier, ami des gens de bien, MODÉRÉ, juste… »

« La Modération », voilà une expression tellement utilisée dans la publicité contre l’abus de l’alcool, qu’elle semble uniquement se limiter à ce domaine. Même si elle n’en fait pas un thème central, la Bible n’est pas la dernière à recommander la modération qu’elle conseille parfois sous un autre mot comme sobriété, maîtrise de soi, ou encore tempérance (Galates 5/22).

On est surpris de constater que lorsque le terme « MODÉRÉ » est nommée dans les épitres pastorales (1&2 Timothée et Tite), elle est présentée comme l’une des conditions essentielles pour exercer un ministère ou un service dans l’église locale. En effet, s’adressant à Timothée, Paul dira qu’il faut que l’évêque, c’est-à-dire le berger ou le pasteur soit MODÉRÉ dans sa conduite.

Écrivant à Tite, l’apôtre lui adressera la même recommandation.

N’est-il pas logique que les responsables d’églises soient les premiers à donner l’exemple de la modération en toutes choses, y compris dans l’exercice de la prédication et de l’enseignement ?

Souvenons-nous à cet égard, du conseil de Paul adressé à son jeune collaborateur Timothée. (Lire 2 Timothée 4/1-5).

 Cette modération dans l’exercice pastoral évitera tout excès ou débordement et engendrera au sein du peuple de Dieu un climat de confiance et de stabilité.

Mais ce qui est vrai pour le serviteur de Dieu l’est aussi pour tous les croyants. La modération s’impose à tous les chrétiens, quels que soient leur âge ou leur condition de vie.

S’agissant des personnes âgées, Paul précise : « Dis que les vieillards doivent être sobres, honnêtes, « modérés », sains dans la foi, dans l’amour, dans la patience. » Tite 2/2

Concernant les plus jeunes, l’apôtre dira les mêmes choses : « Exhorte de même les jeunes gens à être modérés… » Tite 2/6

Plus généralement, visant les membres des églises, il redira encore : « Rappelle-leur d’être… modérés, pleins de douceur envers tous les hommes. » Tite 3/1-2

De son côté, Jacques nous fait remarquer que « la sagesse d’en-haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante… » Jacques 3/17

Et cette sagesse est donnée par Dieu « simplement et sans reproche à tous ceux qui la lui demandent avec foi. » (Jacques 1/5-6) 

Finalement, tout disciple authentique de Jésus ne devrait-il pas se faire remarquer par un comportement privé et public empreint de modération ?

Quant à la vie de l’église, on ne peut oublier le rappel à la modération lancé par l’apôtre Paul dans sa lettre aux Corinthiens (1 Corinthiens 14), lorsqu’il demande aux croyants réunis que « tout se fasse avec bienséance et avec ordre ». Ainsi, il exhorte chacun à faire preuve de modération dans l’expression de sa piété dans le culte public.

La nature elle-même ne nous enseigne-t-elle pas la nécessité de la modération ? Le soleil, par exemple, exerce une action bénéfique et salutaire par ses rayons ; mais trop d’ensoleillement brûle tout, anéantit les récoltes et provoque chez l’homme de terribles maladies.

La pluie, elle aussi est un facteur de fertilité, mais quand elle tombe en surabondance, elle est destructrice.

Le feu rend beaucoup de services à l’homme ; mais incontrôlé, il peut se transformer en incendies ravageurs et meurtriers.

Et la nourriture, elle aussi est indispensable à la vie ; mais les excès de table sont préjudiciables à la santé.

Un proverbe dit : « L’excès en tout est un défaut. »

Si la modération évoque avec justesse l’idée de mesure, de retenue, de sobriété, d’équilibre, elle n’aura néanmoins jamais pour le chrétien, le sens de la tiédeur ou de faiblesse de conviction.

Car le modéré, c’est celui qui est éloigné de tout excès. Il est en permanence en recherche de l’équilibre que seul le Seigneur par sa présence, sa parole et son Esprit est capable de communiquer à une vie.

Frères et sœurs, dans un monde où tout est poussé à paroxysme, où nos contemporains vivent continuellement dans toutes sortes d’excès, recherchons auprès de Dieu la modération qui caractérise sa personne. En nous tenant près de lui, laissons ses traits de caractère nous imprégner. Ainsi, donnons par notre témoignage empreint de modération, envie à nos contemporains de connaître et de vivre l’évangile de Christ.

À ne pas rater

x

Léandre

Je suis né dans une famille Chrétienne. Mes parents m’ont toujours parlé de l’amour de Dieu. Mon passage biblique...

Madelyne

J’ai toujours cru qu’un Être suprême, créateur du ciel et de la terre, créateur de l’homme, existait. Mais il...

Culte Dimanche 31 juillet 2022

31 juillet 2022

Culte Dimanche 24 juillet 2022

24 juillet 2022

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2022 - adD de Clermont-Ferrand