Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

La place de la prière dans la vie du croyant

(1 Timothée2/1-15)

Ces temps de confinement, selon les autorités, ont pour but de nous amener à nous centrer sur « l’ESSENTIEL » : s’abstenir du futile, pour nous préserver et préserver les autres. Or, qu’est-ce que l’essentiel ? C’est ce qui est nécessaire à l’existence. Ce qui est primordial, fondamental ou indispensable.

La Bible nous apprend qu’en matière de vie chrétienne, il y a aussi ce qui doit être « ESSENTIEL ».

Dans ce texte, Paul dira : « J’exhorte donc avant toutes choses… » (1 Timothée 2/1-2). La priorité des priorités dans la vie chrétienne, c’est la prière. En temps normal, nous sommes tellement accaparés par une multitude de choses chronophages. Et si nous mettions ces temps de confinement, ces temps de mise à part forcés, à profit pour revenir à cette priorité !!! Jésus n’a-t-il pas dit : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu et toutes choses vous seront données par-dessus ». Matthieu 6/33)

David disait : « Mon cœur dit de ta part : cherchez ma face ! Je cherche ta face, ô Eternel ! »  (Psaume 27/8)

– 4 termes sont employés ici pour décrire l’action de la prière, ses différents aspects :

a) Les demandes. La prière est ici considérée comme l’expression de nos besoins. Lorsque nous regardons autour de nous, nous sommes frappés, saisis par les besoins énormes dans la vie des gens. Confinement ne doit pas être synonyme de repliement sur soi-même. Levons les yeux et considérons les besoins immenses qui sont autour de nous. Faisons monter à Dieu nos prières pour l’église, notre pays, le corps médical surmené en ces temps de crise, pour ceux qui nous gouvernent, mais aussi pour que les cœurs se mettent à chercher Dieu dans ces temps troublés.

b) Les prières. Il s’agit de moments que nous mettons à part pour prier et adorer Dieu lors de notre culte personnel ou avec l’église, lorsque l’opportunité nous est donnée pour nous rassembler et chercher la face du Seigneur.

c) Les supplications. L’idée est celle-ci : « rencontrer quelqu’un, s’approcher assez près pour pouvoir s’entretenir familièrement. C’est le libre accès auprès du trône de la grâce ».

L’écriture nous exhorte à nous « approcher avec assurance du trône de la grâce… pour être secourus dans nos besoins ». Hébreux 4/ 14-16).

d) Les actions de grâces. L’ingratitude est un grand péché. N’oublions jamais que tout nous vient de Dieu : ce que nous sommes et ce que nous possédons. (Romains 11/36).

Nous devons prier avec des actions de grâces (Colossiens 4/2 ; Philippiens 4/6).

Plutôt que de chercher à établir de strictes distinctions entre ces termes, il vaut mieux les considérer comme des facettes différentes de la prière. L’Esprit de Dieu peut nous conduire dans l’adoration, l’intercession, la repentance ou l’humiliation au cours de nos prières. L’ESSENTIEL est de prier et de compter sur la direction de l’Esprit, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières… (Romains 8/26)

 Pour qui devons-nous prier ?                                                                                                                           

a) – Pour tous les hommes. Cette recommandation est en contraste avec l’attitude des Juifs de l’époque à l’égard des païens. Ils pensaient que le salut n’était dû qu’aux seuls juifs. Or, Dieu veut que tous les hommes soient sauvés.

Nul n’est exclu du plan du salut. L’Evangile est universel. C’est la bonne nouvelle pour tous les hommes. Dieu veut, Il désire que tous soient sauvés. Ce désir de Dieu se réalise néanmoins avec le consentement de l’homme. Il faut que l’homme accepte l’offre du salut. Ce verset n’enseigne pas l’universalisme : il nous montre plutôt que Dieu laisse à chacun la possibilité de choisir.

b) – Pour les rois et tous ceux qui sont élevés en dignité. L’idée de prier pour les autorités, y compris les mauvais dirigeants, les dictateurs … etc, peut choquer. Mais pensons à tous ceux qui sont persécutés pour leur foi de par le monde. La Bible affirme : « Le cœur du roi est un courant d’eau dans la main de l’Éternel ; il l’incline où il veut. » (Proverbes 2/1)

Par la prière, les chrétiens peuvent influencer et changer les cours des événements.

 Pour quelle raison devons-nous prier ? 1 Timothée 2/ 2 – 4 

1 Timothée 2/2 « afin que nous menions une vie paisible et tranquille ». Une telle prière n’est-elle pas d’actualité en ce moment, dans un monde où chaque jour apporte son lot d’informations qui plongent les cœurs dans l’angoisse ? L’idée ici n’est pas que les chrétiens aient une vie sans difficultés, mais que le Seigneur nous procure sa paix en tout temps et en toutes circonstances.  

Philippiens 4/6,7 : « Ne vous inquiétez de rien… Et la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. »          

Paul disait : « Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages ; rachetez le temps, car les jours sont mauvais. (Ephésiens 5/15,16)

Oui, rachetons le temps. Attachons-nous à ce qui est essentiel !

À ne pas rater

x

Aline

Si ma conversion n’était un miracle, mon témoignage serait banal, mais le Seigneur a procédé de façon différente. Maman avait...

Melissa

J’ai toujours connu le Seigneur: étant née dans une famille chrétienne. Je vais à l’église depuis mon plus jeune...

Culte Dimanche 31 juillet 2022

31 juillet 2022

Culte Dimanche 24 juillet 2022

24 juillet 2022

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2022 - adD de Clermont-Ferrand