Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

La soif Spirituelle

La soif spirituelle
Jean 7.37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive !
Si la soif pour recevoir le Saint-Esprit est créée par la parole et que la soif pour prier et pour louer trouve leur source dans le Saint-Esprit, alors comment le recevoir ?
Le problème n’est pas d’apprendre à savoir comment boire, mais d’avoir soif.
Même le nourrisson n’apprend pas à boire. Instinctivement, il chercher le sein de sa mère et boit sans que personne ne lui ai appris.
Dans le domaine spirituel, le même phénomène se produit, surtout parce que Dieu a mis dans le cœur de l’homme la pensée de l’éternité.
Ecclésiastes 3.11 Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur cœur la pensée de l’éternité, bien que l’homme ne puisse pas saisir l’œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin.
Une forme instinctive de réflexe spirituel existe en tout être humain.
L’importance c’est de la rattacher à la bonne source.
Jésus est la bonne source :
Matthieu 3.11 Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu.
Actes 2.33 Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et il l’a répandu, comme vous le voyez et l’entendez.
La soif de Samson
Juges 15.18-19 Pressé par la soif, il invoqua l’Éternel, et dit: C’est toi qui as permis par la main de ton serviteur cette grande délivrance; et maintenant mourrais je de soif, et tomberais-je entre les mains des incirconcis? Dieu fendit la cavité du rocher qui est à Léchi, et il en sortit de l’eau. Samson but, son esprit se ranima, et il reprit vie. C’est de là qu’on a appelé cette source En-Hakkoré; elle existe encore aujourd’hui à Léchi.
Samson vient de soutenir un combat intense, ses forces étant épuisées, il ressent une soif immense qui le presse.
Nous avons aussi des combats spirituels à soutenir, qui sont en relation avec le travail, la famille, notre service dans l’église, il arrive que nous sommes fatigués, épuisés et nos ressources physiques, mentales et intellectuelles ne suffisent plus pour continuer le chemin.
Alors que faire ?
« Pressé par la soif ».
Jean 7.37 … Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive !
La soif est un sentiment douloureux qui fait ressentir un besoin, elle peut-être un besoin de paix, de joie, de transformation intérieure ou de renouvellement spirituel.
-« il invoqua l’Éternel, ».
Jean 16.24 Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite.
Il faut allez à la source, aujourd’hui nous pouvons allez à la source car Jésus nous a monté le chemin et il est le chemin la vérité la vie nulle ne vient au Père que par lui.
-« Dieu fendit la cavité du rocher qui est à Léchi et il en sortit de l’eau ».
Ce rocher annonce la croix où Jésus a été frappé et meurtri et qui a été nécessaire pour que nous puissions avoir la grâce de recevoir le salut en Jésus-Christ ainsi que le don du Saint-Esprit.
-« Samson but, son esprit se ranima, et il reprit vie ».
Le verbe hébreux veut dire : vivre, retrouver la vie, revivre, être guéri, sortir de la maladie, du découragement, de la faiblesse, ressusciter.
Alor que faire pour recevoir ? Que la soif nous amène à crier à Dieu et à venir à la croix pour recevoir des forces spirituelles nouvelles pour continuer le chemin.

À ne pas rater

x

Didier

J’ai connu le Seigneur en accompagnant ma maman à l’église évangélique voilà maintenant quelques dizaines d’années. Mais j’ai dû...

Gabriel

Ayant entendu parler de l’Évangile depuis le début de mon enfance, j’ai pu apprendre beaucoup de choses sur Dieu...

Souviens-toi

27 octobre 2019

La prédication de Jean-Baptiste

20 octobre 2019

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2019 - adD de Clermont-Ferrand