Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

La victoire face à la tentation 1

Ezéchias a régné comme roi de Juda de 715 à 686 av. JC ; et même si la situation était plus que critique à plus d’un point, il a été un roi fidèle envers Dieu (en tout cas presque tout le temps). On pourrait résumer sa vie en ne voyant que l’intervention de Dieu, car il a fait l’expérience de la victoire que Dieu donne. Pourtant il est aussi souligné la tentation qu’Israël et Ezéchias ont subie ; et l’accent, dans ce récit, est mis également sur la manière dont Ezéchias a su préparer l’intervention de Dieu dans ses difficultés.

Nous allons reprendre cette histoire que nous découperons en plusieurs points. Une histoire qui parle de nos tentations diverses auxquelles nous pouvons nous aussi être confrontées.

1) La vie d’Ezéchias

« Voilà ce que fit Ezéchias dans tout Juda ; il fit ce qui est bien, ce qui est droit, ce qui est vrai, devant l’Eternel son Dieu. Il agit de tout son cœur, et il réussit dans tout ce qu’il entreprit, en recherchant son Dieu, pour le service de la maison de Dieu, pour la loi et pour les commandements » (2 Chroniques 31/20-21)

L’auteur du livre des Chroniques résume le début de la vie d’Ezéchias, en affirmant que sa réussite ne venait pas de ses qualités humaines, mais de la grâce de Dieu. En effet, nous ne devons jamais oublier que c’est toujours le Seigneur qui est l’auteur de toutes nos réussites. Vous et moi ne sommes que des instruments entre ses mains ; et Celui qui manie ces instruments avec dextérité pour parvenir à ses fins, c’est Lui, Jésus.

Mais ce récit met aussi en relief l’attitude qu’Ezéchias a eu pour que Dieu lui donne de la réussite. En effet, il est question de son comportement, et en particulier de sa foi qui a permis l’intervention de Dieu.

« Il fit ce qui est bien, ce qui est droit et ce qui est vrai… en recherchant son Dieu. »  Cette attitude, Ezéchias ne l’a pas adoptée pour soigner son image auprès des autres, mais parce qu’il « cherchait à plaire à son Dieu de tout son cœur ».

À Samuel, Dieu dira « Ne prends point garde à son apparence… L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur ». (1 Samuel 16/7)

Beaucoup cherchent à faire le bien pour leur image de marque mais sans s’occuper de rechercher Dieu. Le succès pour Ezéchias est lié à cette dernière recherche. Sa vie n’était pas centrée sur sa personne, mais en priorité sur Dieu : « Il entreprit de faire réparer le temple de Dieu et de faire respecter sa loi et ses commandements » (v21). Il a tout fait pour mettre en règle sa vie personnelle et il a agi au service de Dieu pour que les autres fassent de même. Et en tout cela, il a agi de tout son cœur ; Il était ferme dans ses engagements envers Dieu. Ce qui est clair, c’est que son succès et l’intervention de Dieu en sa faveur sont liés à son attitude devant Dieu.

Nous aussi, appliquons notre cœur à faire ce qui est bien, ce qui est droit, ce qui est vrai et recherchons Dieu de tout notre cœur. Car il est dit que si nous le cherchons de tout notre cœur, Il se laissera trouver par nous.

2) La confrontation et la tentation

« Après ces choses et ces actes de fidélité, parut Sanchérib, roi d’Assyrie, qui pénétra en Juda, et assiégea les villes fortes, dans l’intention de s’en emparer » (32/1)

« Après ces actes de fidélité d’Ezéchias », l’attaque et la tentation arrivent. On imagine souvent la vie avec Dieu plutôt dans le sens inverse, à savoir : quand on manifeste un réel engagement envers Dieu, la bénédiction apporte la tranquillité… Hélas ! C’est souvent après des moments de grandes bénédictions ou de consécration que l’ennemi de nos âmes se met en mouvement :

Pour Ezéchias, cela s’est passé un peu comme le lycéen qui révise, se prépare ; et justement, le contrôle arrive (à l’improviste) ; ouf ! Il s’était préparé ! D’autres élèves, parce que le professeur n’avait pas annoncé le jour exact du contrôle, ne s’étaient pas préparés.

Ezéchias s’était préparé, sans savoir ce qui lui arriverait, ni quand, ni comment, ni par qui. Dès le début de son règne (2 chroniques 29/1-), Ezéchias avait appliqué son cœur à chercher Dieu. Les temps de repos que Dieu a permis dans sa vie, ce roi ne les a pas gaspillés dans des futilités, mais à remettre le culte du Dieu vivant à l’honneur. Et lorsque les jours mauvais sont arrivés, il n’a pas été pris au dépourvu. (Ephésiens 6/10-13)

Les temps que nous consacrons à Dieu dans la lecture de sa parole et dans la prière, lorsque le Seigneur le permet ne sont jamais vains. Ce sont autant de ressources et de forces spirituelles que nous engrangeons pour faire face au temps de l’adversité. Regardons ces temps de confinement comme une opportunité que Dieu nous donne, en tant que croyants, pour avoir la même démarche qu’a eu Ezéchias.

2 Chroniques 15/2 : « L’Eternel est avec vous quand vous êtes avec Lui ; si vous le cherchez, vous le trouverez. »           

À ne pas rater

x

Marie-France

Je suis issue d’une famille catholique. Je me trouvais dans la détresse lorsque j’ai connu l’église évangélique. Je m’y...

Jean-Pierre

Chez nous la vie était très difficile, alors que rien ne semblait nous manquer pour être  une famille heureuse....

Culte Dimanche 31 juillet 2022

31 juillet 2022

Culte Dimanche 24 juillet 2022

24 juillet 2022

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2022 - adD de Clermont-Ferrand