Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

Le monument d’Absalom

Le monument d’Absalom
« De son vivant, Absalom s’était fait ériger un monument dans la vallée du roi ; car il disait : je n’ai point de fils, par qui le souvenir de mon nom puisse être conservé. Et il donna son propre nom au monument, qu’on appelle encore aujourd’hui monument d’ Absalom. » 2 Samuel 18.18
Le jeune Absalom était promis à un bel avenir : fils du grand roi David, il pouvait compter sur la puissance et la fortune personnelle de son père pour se tailler une belle place au soleil. Il avait, en Israël, la réputation d’être un bel homme. Rendez-vous compte : « Il n’y avait pas un homme dans tout Israël aussi renommé qu ’Absalom pour sa beauté ; depuis la plante du pied jusqu’au sommet de la tête, il n’y avait point en lui de défaut » 2 Samuel 14.25
J‘imagine combien on avait dû l’admirer pour cela. Loin d’en donner gloire à Dieu, il semble qu’il ait utilisé cet avantage pour flatter et séduire un grand nombre de personnes.
Peu à peu, Absalom gagnait le cœur des gens en Israël et ce fut le début d’une terrible révolte et d’un vrai coup d’état 2 Samuel 15.1-12 Son ambition était claire : il voulait le pouvoir. Il avait certes des enfants 2 Samuel 14.27, mais n’avait pas confiance en eux. Selon lui, aucun des trois fils n’était capable de perpétuer durablement son œuvre.
Absalom avait une grande préoccupation : il voulait qu’on se souvienne de lui. Il prit donc une décision qui, dans le contexte de notre époque, paraît, non seulement insensée, mais aussi ridicule : il se fit, de son vivant, construire un monument. On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, dit-on ! Mais ce proverbe n’est pas toujours vrai. Le texte Biblique rapproche la mention de cet édifice prétentieux avec celle d’un très grand monceau de pierres sous lequel ses ennemis ensevelirent son cadavre … 2 Samuel 18.17
Grandeur et décadence ! Le fameux monument d’ Absalom apparaît plutôt comme un monument voué à l’orgueil et à la folie ! Il n’avait confiance qu’en lui-même et il ignorait que la vie est courte.
Le chrétien, rempli de foi et du Saint-Esprit, doit transmettre ces valeurs comme un héritage sacré, flambeau divin que ses enfants relèveront. La tentation est grande, quelquefois même pour des Églises et des Mouvements de Réveil, de chercher une reconnaissance et de se construire patiemment une notoriété : « Quelle belle église vous avez !! Combien je vous admire !! »
Le terrible diagnostic tombant sur l’église de Sardes pourrait s’appliquer à plus d’un : « Je sais que tu passes pour être vivant, et que tu es mort » Apocalypse 3.1 non pas toutefois pour sa condamnation mais pour une salutaire repentance, prélude au réveil.
Même si nous sommes peu considérés, si les honneurs officiels ont du mal à atteindre nos modestes personnes, continuons à porter du fruit et à gagner des âmes pour Dieu.
Il est infiniment plus important d’engendrer et de bénir que de parader et séduire !

À ne pas rater

x

Melissa

J’ai toujours connu le Seigneur: étant née dans une famille chrétienne. Je vais à l’église depuis mon plus jeune...

Madelyne

J’ai toujours cru qu’un Être suprême, créateur du ciel et de la terre, créateur de l’homme, existait. Mais il...

Comment témoigner ?

15 octobre 2017

Pourquoi témoigner ?

8 octobre 2017

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2017 - adD de Clermont-Ferrand