Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

Pleurer comme une madeleine

Pleurer comme une madeleine
Il ne peut s’agir que d’un personnage féminin dont l’histoire nous est effectivement rappelée dans l’évangile.
Nous y trouvons, en effet, plusieurs Marie, dont Marie de Béthanie, sœur de Marthe et de Lazare que Jésus ressuscita ainsi que Marie de Magdala ou Marie-Madeleine de laquelle Jésus chassa sept démons Marc 16.9 – Luc 8.2
Quelle grande et merveilleuse délivrance qui a suscité en cette femme une immense reconnaissance et un très grand amour pour Jésus, son seigneur !
Elle assista à la crucifixion et à la mise en sépulture de Jésus Jean19.25 Elle se rendit au sépulcre et un ange lui parla Jean 20.1-13. Jésus lui apparut après sa résurrection. Jean 20.14-18
Le Seigneur Jésus, le Fils de Dieu qui s’était révélé à elle comme son libérateur, est mort ! Lui qui avait pourtant chassé de son corps sept démons qui l’asservissaient et qui lui avait donné de vivre une vie de paix, de joie, de communion et d’amour dans sa présence, est mort. Sa tristesse, sa peine, son désarroi sont si grands, qu’elle pleure. Là, à l’écart, près du tombeau, elle est inconsolable, écrasée de chagrin.
Puis, se baissant pour regarder le lieu où Jésus avait été placé, elle voit deux anges assis à sa place, l’un à la tête et l’autre aux pieds. Mais Lui, Jésus, n’est plus là !
Et à la question qui est posée par les messagers divins : « Pourquoi pleures-tu ? »
Elle répond : « Parce qu’ils (vraisemblablement, les religieux) ont enlevé mon Seigneur et je ne sais pas où ils l’ont mis » Jean 20.13
Marie-Madeleine pleure d’abord parce que son Seigneur qu’elle aime profondément est mort. Elle l’a vu sur la croix, expirer. Ensuite, parce qu’ils l’ont enlevé, le sépulcre est vide … Où l’ont-ils mis ?
C’est ainsi que cette Marie-Madeleine par son attitude, ses larmes, son amour pour le maître rappelle le récit de Luc 7.36- 50, sans affirmer pour autant qu’il s’agit de la même personne.
Hélas, pour notre société d’aujourd’hui, le Seigneur Jésus-Christ a bien peu de place dans les cœurs et « pleurer comme une Madeleine » veut tout simplement dire « Pleurer beaucoup, pour toutes sortes de raisons sérieuses ou futiles ».

À ne pas rater

x

Encarnación

Issue d’une famille catholique qui se rend à l’église essentiellement pour les fêtes religieuses, on m’a enseigné qu’il y...

Madelyne

J’ai toujours cru qu’un Être suprême, créateur du ciel et de la terre, créateur de l’homme, existait. Mais il...

Christ, notre modèle

25 juillet 2021

Notre Père (2)

18 juillet 2021

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2021 - adD de Clermont-Ferrand