Église évangélique Assemblée de DIEU de Clermont-Ferrand

Menu

Soumission et résistance

Soumission et résistance
Il y a deux grands secrets de la victoire sur les assauts de malin : « Se soumettre à Dieu et résister au diable, par la foi en Dieu ». Jacques 4.7
Vous ne pouvez remporter aucune victoire sur le diable si vous refusez de soumettre votre volonté à Dieu. Car, comment donnerait-il de la puissance à quelqu’un dont la volonté ne lui est pas sujette ? L’écriture ne dit-elle pas que « Dieu est un Dieu jaloux et qu’il ne partagera jamais sa gloire avec un autre ? ». Ainsi la première question, dans tous nos conflits avec l’ennemi de notre âme est de bien arrêter devant Dieu que nous voulons Lui être soumis ainsi que toute notre volonté propre.
Qu’y a-t-il dans la volonté de Dieu, que vous vous rebelliez contre elle ? Dieu n’a pas épargné son propre Fils mais il l’a livré pour nous à la mort de la croix afin de nous sauver de l’enfer et de nous donner une place devant Lui, celle de son Fils bien-aimé, pour partager Sa gloire et sa joie avec Lui pour jamais.
Pourrait-Il faire pour nous quelque chose qui ne soit pas pour notre plus grand bien ? Sûrement que non ? Alors pourquoi nous rebeller contre Sa volonté ?
On ne saurait trop y insister : si vous voulez connaître le vrai bonheur dans votre âme il vous faut une volonté abandonnée à Dieu. Une âme en désaccord avec Dieu est en fait en désaccord avec la seule personne  qui puisse remplir le cœur de paix, de bonheur, de repos et de puissance.
Vous direz : Mais comment contraindre ma volonté, naturellement rebelle, à se soumettre à celle de Dieu? En considérant ce que Dieu est, ce qu’il a fait et ce qu’il vous dit. En étant occupé de « ses compassions », tel est le secret Romains 12.1-2
Ensuite un second point est de « résister au diable ». Le Diable ne vous donnera jamais la paix du cœur. Il ne le peut pas, en aucune manière, quels que soient les appâts qu’il puisse vous présenter. C’est seulement l’amorce du piège prêt à se détendre. Si vous vous laissez entraîner par ses subterfuges, vous ne pourrez vous attendre à récolter de lui, autre chose que la misère.
« Mais comment puis-je résister au diable, direz-vous ? Son pouvoir dépasse de loin ma force ! » Cela est vrai, mais souvenez-vous que Christ a vaincu l’ennemi, et que ce n’est pas par votre propre force mais par la puissance de la Parole de Dieu que vous avez à lui résister. La Parole de Dieu a en elle sa propre puissance souveraine. Lorsque vous employez la Parole de Dieu, avec la simple foi et la confiance que Dieu veille sur sa Parole pour l’accomplir avec toute sa Puissance, le diable ne peut que s’enfuir.
Si le diable cherche à jeter le doute dans votre esprit quant à votre salut, résistez-lui en citant l’écriture. Le Seigneur a dit : « que quiconque croit en Lui, il ne périra pas », et Sa puissance est engagée à faire à ce qu’il en soit ainsi. Dieu l’a dit. Qui pourra changer cela ? Sa toute-puissance accomplira ce qu’il a dit. Le diable s’enfuira si vous vous réfugiez ainsi dans la Parole de Dieu, avec une foi inébranlable. Ce n’est pas ce que vous ressentez qui compte, mais ce que Dieu a dit. Si le diable cherche à vous faire tomber dans quelque péché en vous suggérant : « Cela n’est pas si mauvais. Tout le monde le fait. Tu ne voudrais pas paraître si vieux jeu ou si original en faisant différemment ? », Citez-lui la Parole de Dieu avec une volonté abandonnée et une confiance inébranlable dans la Puissance de la Parole, et le diable s’enfuira. Le Seigneur, lui-même, est notre modèle en cela. Quand il fut « tenté par le diable », il employa la Parole. Il ne se borna pas à prie. Il se tourna vers le diable avec l’autorité de la Parole de Dieu. Il ne demanda pas une légion d’anges de mettre le diable en fuite. Il ne déploya pas son propre pouvoir éternel en tant que Fils de Dieu, mais il fit ce qui est demandé à tout homme dépendant ; il employa la Parole de Dieu. Pour lui cela était suffisant, et définitif. Il avait pris volontairement place sur la terre comme un homme, de sorte qu’il n’employait d’autre ressource que celle qui avait été donnée à l’homme, Il ne comptait sur aucun autre pouvoir que sur celui, irrésistible, de la Parole de Dieu.
Et quand le plus faible enfant de Dieu emploie cette même Parole avec une confiance sûre en sa véracité et dans un esprit de soumission à son autorité, il jette, contre l’ennemi, la foudre d’une puissance souveraine et d’une autorité à laquelle le malin ne peut résister et devant laquelle il s’enfuit.
Vous maniez l’autorité toute-puissante et divine contre l’ennemi quand vous employez contre lui la Parole de Dieu. Ne l’oubliez jamais.

À ne pas rater

x

Marie-France

Je suis issue d’une famille catholique. Je me trouvais dans la détresse lorsque j’ai connu l’église évangélique. Je m’y...

Teddy

Je suis issu d’une famille qui à l’origine n’était pas chrétienne mais elle l’est devenue lorsque j’avais 6 ans....

Dimanche 13 novembre 2022

13 novembre 2022

Culte dimanche 6 novembre 2022

6 novembre 2022

< >

+

À ne pas rater

^

Tous droits réservés copyright © 2022 - adD de Clermont-Ferrand